Fiche de

Commander: Conquest of the Americas - Colonial Navy

Partager
Plateforme
PC Windows
Période historique
GenreStratégie en temps réel, Gestion ÉditeurParadox Interactive DéveloppeurNitro Games Date de sortieSeptembre 2010

Colonial Navy est le premier DLC pour Commander : Conquest of the Americas.

  • 3 nouveaux vaisseaux:
    • Cog (navire marchand)
    • Lugger (navire marchand)
    • Naval Snow (navire de guerre)
  • 3 nouvelles ressources, avec des nouvelles chaînes de production et de nouveaux bâtiments :
  • 7 Commandants historiques, un pour chaque nation, chacun avec une compétence spéciale :
    • Grande-Bretagne : Francis Drake
    • Pays-Bas : Piet Hein
    • France : Anne Hilarion de Costentin de Tourville
    • Saint Empire : Karl Rudolf Brommy
    • Portugal : Pedro Álvares Cabral
    • Danemark : Niels Juel
    • Espagne : Pedro Menéndez de Avilés
  • 3 batailles navales historiques :
    • La bataille navale du cap Rachado eut lieu le 14 août 1606 au large de l'enclave de Malacca de Tanjung Tuan, en Malaysie. Elle opposa 11 vaisseaux de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, commandés par Cornelis Matelief de Jonge à 20 navires portugais sous les ordres de Martim Alfonso de Castro. Malgré la victoire de ces derniers, la férocité du combat et l'ampleur des pertes subies par les vainqueurs convainquirent le sultanat du Johor de soutenir les Hollandais dans leur guerre contre le Portugal.
    • La bataille du cap Ortégal (ou première bataille du Cap Finisterre) opposa Anglais et Français en 1747 pendant la guerre de Succession d'Autriche. 7 navires anglais, menés par le contre-amiral George Anson, attaquèrent un convoi de 15 vaisseaux français dirigé par l'amiral de la Jonquière. La victoire de l'Angleterre permit à George Anson de devenir vice-amiral. Les Français, quant à eux, envoyèrent plus tard un convoi plus important qui perdit une autre bataille au cap Finisterre, défaite qui scella l'engagement de la France sur le plan naval pour le reste de la guerre.
    • La bataille de San Juan de Ulúa opposa des corsaires anglais aux forces espagnoles en 1568. Commandés par John Hawkins, les 5 navires anglais firent escale dans le port de San Juan de Ulúa pour se ravitailler. Le destin voulut qu'au même moment 3 vaisseaux espagnols, avec à leur tête Francisco Luján, firent escale dans le même port. Les anglais, pensant être protégés par un traité de paix entre les deux nations, ne furent pas inquiets pour leur sécurité, et ce malgré un an de pillages intensifs sur les côtes espagnoles. Mais Francisco Luján fut mis au courant de ces multiples violations de la trêve et attaqua subitement la flottille anglaise, qui perdit la majorité de ses navires.