La guerre de Sécession ou guerre civile américaine (the Civil war) est un conflit s'étant déroulé en Amérique du Nord entre le 12 avril 1861 et le 9 avril 1865. Ce conflit opposa les États-Unis dirigés par Abraham Lincoln face aux États confédérés d'Amérique composés de onze États sécessionnistes et dirigés par Jefferson Davis. Le nord face au Sud, l'Union face à la Confédération, les Bleus face aux Gris.

La région des États du Nord se composait de 23 États peuplés de 22 millions d'habitants. Le Nord était plus industrialisé et connaissait un essor économique sans précédent. De plus, le Nord est doté de richesses minières, surtout en charbon. Les villes comme Boston, New York, Philadelphie et Baltimore ont beaucoup évolué grâce notamment à l'expansion des voix de communication (canaux et voies ferrés), ce qui leur permirent d'accéder plus facilement aux produits et aux marchés de l'Ouest. Les États du Nord s'unifièrent progressivement dans la dénonciation de l'esclavage, toujours toléré par la Constitution.

Les onze États du Sud se composaient d'environ 5,5 millions de blancs et 3,5 millions d'esclaves noirs. Le Sud était beaucoup plus tourné vers l'agriculture notamment le coton, le tabac et la canne à sucre. Du fait de leur économie rural, ces états étaient dépendants du Nord pour tout ce qui était produits manufacturés, services financiers et commerciaux.

Les origines du conflit sont multiples, l'antagoniste économique et politique entre les deux régions fut très important surtout depuis que le Nord voulut abolir définitivement l'esclavagisme dans toute l'Amérique du Nord, mettant en péril l'économie du Sud.

Le républicain et anti-esclavagiste Abraham Lincoln, est élu président des États-Unis, le 6 novembre 1860, sans qu'aucun État du Sud ne lui ait donné de voix. L'animosité entre les deux régions allant en s'accélérant, les États du Sud commencèrent à rompre leur union aux États du Nord à partir du 20 décembre 1860. C'est le début de la Sécession. Le 4 février 1861, l'Alabama, la Caroline-du-Sud, la Floride, la Georgie, la Louisiane, le Mississippi et le Texas fondèrent les États Confédérés d'Amérique, avec sa propre Constitution et sa propre capitale Richmond. Cette Confédération fut présidée par Jefferson Davis. La Virginie, l'Arkansas, le Tennessee et la Caroline du Nord les rejoignirent courant 1861.

La guerre civile éclata lors de l'attaque et le bombardement du Fort Sumter le 12 et 13 avril 1861 par l'armée des États confédérés. S'en suivit une série de batailles marquantes, restées célèbres dans la mémoire des américains pour leur barbarie et par les hommes qui s'y sont révélés comme les généraux confédérés Robert E. Lee, "Stonewall" Jackson ou Toutant de Beauregard et les généraux nordistes Ulysses S. Grant, George A. Custer ou William T. Sherman :

  • Première bataille de Bull Run ou Manassas Junction, le 21 juillet 1861
  • Bataille de Shiloh, les 6 et 7 avril 1862
  • Bataille de Sept Jours, du 25 juin au 1er juillet 1862
  • Seconde bataille de Bull Run ou Seconde bataille de Manassas, du 28 au 30 août 1862
  • Bataille d’Antietam, le 17 septembre 1862
  • Bataille de Chancellorsville, du 27 avril au 6 mai 1863
  • Célèbre et terrible Bataille de Gettysburg, du 1er au 3 juillet 1863
  • Bataille de Chickamauga, du 18 au 20 septembre 1863
  • Bataille de Nashville, les 15 et 16 décembre 1864

Cette guerre a fait plus de victime que toute les autres guerres réunis qui se sont déroulés sur le sol américain. On dénombre près de 620 000 soldats sudistes et nordistes tués, pour autant de blessés. Malgré sa supériorité en hommes et en ressources, le Nord ne parvenait pas à s'assurer une victoire rapide. Le Sud disposait de soldats expérimentés, commandés par des généraux très compétents comme Robert E. Lee qui remporta notamment la Bataille de Chancellorsville, appelé aussi Lee's perfect battle, alors qu'il était en net infériorité numérique. Ce dernier doit tout de même capituler le 9 avril 1865 devant Ulysses S. Grant après la Bataille d'Appomattox Court House. Cinq jours après, Lincoln fut assassiné, lors d'une représentation théâtrale, par l'acteur John Wilkes Booth, qui réfutait la victoire du Nord. Le 26 mai 1865, les Sudistes déposèrent les armes. Le 18 décembre 1865, l'esclavage est définitivement aboli après la promulgation du treizième amendement à la Constitution des États-Unis.

  • Aymdef El Présidente, Rédacteur en chef, Testeur, Chroniqueur, Historien Email | Twitter

  • "L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face meure pour le sien." George S. Patton
comments powered by Disqus