"Ils ne passeront pas!" - un AAR français pour Hearts of Iron IV - Épisode 8

18 mai
2018

L'After Action Report (AAR) consiste à relater de manière plus ou moins ludique et/ou romancée une partie de jeu vidéo, généralement du point de vue du joueur. Il s'agit la plupart du temps de jeux de stratégies, qui s'adaptent le mieux à ce concept.

Celui qui va suivre va raconter en dix épisodes une partie de Hearts of Iron IV à la tête de la république française, jouée avec les mods suivants : Historical German Flag, More Divisions Icons, More Models Images, Non-Reflective Waters, et Strategic View Adjustments. L'Italie, l'Allemagne et le Japon ont chacun reçu un bonus de 12,5% au démarrage de la partie.

Liste des épisodes

Épisode 1 | Épisode 2 | Épisode 3 | Épisode 4 | Épisode 5 | Épisode 6 | Épisode 7 | Épisode 8 |

12 septembre 1942

Les mois s’écoulent.

"Ils ne passeront pas!" - un AAR français pour Hearts of Iron IV - Épisode 8

À plusieurs reprises, les Allemands ont tenté de percer la Ligne Maginot en plusieurs endroits : qu’il s’agisse d’attaques visant à tester nos défenses ou de réelles tentatives de percer le front, ils en ont été pour leurs frais : aucun de leurs soldats n’a pu atteindre nos lignes : le bouclier de la France est impénétrable. Dans tout le pays, la radio et les journaux font l’éloge unanime de la ligne Maginot, qui nous a coûté si cher mais qui prouve actuellement que l’argent des Français a été bien dépensé.

Les États-Unis commencent à peser dans la balance : 70 divisions appartenant à deux armées viennent de débarquer sur les quais de la Rochelle et Bordeaux. La population locale les a accueillis chaleureusement : le souvenir du corps expéditionnaire de la Grande Guerre est encore dans tous les esprits.

12 janvier 1943

Nous ne partageons pas les idées des Soviétiques, mais le stakhanovisme a montré son efficacité. Les services de communication de mon ministère travaillent conjointement avec leurs homologues du ministère de l’Économie et de l’Industrie, pour organiser d’importantes campagnes de promotion et de propagande. Cela a été approuvé par le maréchal Pétain, et nous espérons que cette mise en scène va avoir un effet important sur le grand public, et en particulier sur les populations ouvrières qui travaillent au sein de notre appareil militaro-industriel toujours plus sollicité.

"Ils ne passeront pas!" - un AAR français pour Hearts of Iron IV - Épisode 8

3 Avril 1943

Les mois s’écoulent, et la saison sera bientôt assez avancée pour que les conditions météorologiques soient favorables à une offensive. Le haut commandement des Alliés a décidé il y a plusieurs semaines d’une offensive majeure, contre l’Allemagne.

Les conditions du front se prêtent à une opération de grande envergure: Hitler s’est obstiné au cours des huit derniers mois dans des attaques stériles qui ont échoué de manière systématique à percer nos défenses, qui ont étrillé les formations blindées allemandes, consommé une grande partie de leurs ressources et épuisé leurs troupes. De plus, la Luftwaffe ne semble pas en mesure de nous interdire le ciel allemand : nos escadres de bombardiers pilonnent le territoire ennemi depuis des mois. Nous ne doutons cependant pas que les nazis conservent d’importantes réserves, mais c’est là une occasion qui ne se représentera pas.

Les Alliés comptent réitérer le plan de novembre 1941 : une offensive massive de la Belgique par voie de terre et de mer, appuyée par la Home Fleet, accompagnée d’une percée de notre meilleure armée blindée par le Luxembourg. Si nous y parvenons, nous entrons en Allemagne et nous coupons les armées allemandes en deux : elles devront battre en retraite où être détruites ! Nous prévoyons de lancer l’offensive, nommée « opération Bélier », au début du mois de juillet.

15 juillet 1943

Nous avons lancé l’offensive depuis dix jours. Je me jette fébrilement sur chaque rapport qui nous parvient du front. Pour l’heure, les nouvelles sont bonnes : le front allemand a été percé avec succès par nos Bataillons de Chars de Combats, qui ont ouvert la voie à notre infanterie motorisée. Nous allons pouvoir annoncer la libération du Luxembourg, d’ores et déjà évacué par les Allemands. Bruxelles a été également libérée du joug nazi, et les colonnes de Français, d’Anglais et plusieurs chars américains ont défilé à travers la ville. Nous progressons maintenant en direction d’Eindhoven et de Namur : il ne faut pas laisser aux Allemands la possibilité de se regrouper sur de nouvelles positions, et reprendre le maximum de terrain conquis.

"Ils ne passeront pas!" - un AAR français pour Hearts of Iron IV - Épisode 8

4 novembre 1943

L’opération Bélier a été un demi-succès. Le Luxembourg et la quasi-totalité de la Belgique ont été libérés, mais nous n’avons pas atteint le Rhin. Nos divisions blindées ont subi de lourdes pertes dues aux défenses antichars allemandes, particulièrement renforcées par de redoutables canons de 88 millimètres et des escadrons de chasseurs de chars. Cologne est encore hors d’atteinte et Eindhoven est toujours allemande. Nous avons cessé l’offensive : il nous faut prendre le temps nécessaire à la reconstitution de nos forces avant d’envisager une nouvelle poussée jusqu’au Rhin. Le front a reculé néanmoins de 200 kilomètres.

"Ils ne passeront pas!" - un AAR français pour Hearts of Iron IV - Épisode 8

4 janvier 1944

La production militaire nationale est toujours en hausse, et nous parvenons à envoyer suffisamment de renforts humains et matériels jusqu’au front pour envisager de nouvelles offensives au printemps. Néanmoins, les ressources viennent à manquer, en particulier les métaux et le pétrole, dont la France est dépourvue. Nous négocions actuellement avec les Américains et certains pays d’Amérique latine pour importer de grandes quantités de pétrole dans nos nouvelles raffineries. Les nazis n’ont pas tenté de contre-offensive.

Un sujet m’inquiète néanmoins : la politique extérieure russe. Bien que l’actualité soit presque intégralement concentrée sur le déroulement de la guerre à nos frontières, nous avons appris aujourd’hui que Staline vient de faire franchir la frontière de l’Iran à plusieurs divisions motorisées, en prétextant rétablir l’ordre face à un gouvernement local qui opprimerait les masses populaires favorables à l’établissement d’un gouvernement communiste. Le même procédé à abouti il y a quelques mois à la mise sous tutelle de l’Afghanistan.

Mais, que pouvons-nous y faire ? Staline est trop heureux de voir les occidentaux s’entredéchirer pour prendre parti. Et pendant que nous luttons contre l’hydre nazie, les communistes se répandent dans toute l’Eurasie. Décidément, ce malheureux siècle à l’air condamné à devoir choisir entre fascistes et communistes.

Pendant ce temps, les Alliés ont déclenché l’opération Avalanche : un corps d’armée anglo-américain a débarqué dans le sud de l’Italie et conquis Tarente.

10 mai 1944

La 7e armée a reçu des renforts et plusieurs divisions légères mécanisées. Elle s’embarque à l’heure actuelle sur les quais de Marseille ; nous l’envoyons sur le front d’Italie, soutenir l’offensive alliée. La Reggia Marina a perdu tous ses plus gros navires de ligne depuis au moins deux ans ; les rares qui subsistent encore sont coincés dans les ports italiens et ne peuvent en aucune façon s’opposer à nous.

"Ils ne passeront pas!" - un AAR français pour Hearts of Iron IV - Épisode 8

21 mai 1944

Nous reprenons aujourd’hui l’offensive sur l’Allemagne. L’ensemble des corps d’armées sont prêts et ravitaillés ; les objectifs sont les mêmes partout : écraser les défenses allemandes et atteindre les rives du Rhin, droit vers l’est.

4 juin 1944

Le Rhin est atteint ! Au petit jour, j’ai été informé que les escadrons de la 2e division cuirassée de De Gaulle sont parvenus jusqu’aux rives du fleuve, en dépit de la résistance acharnée des forces allemandes.

"Ils ne passeront pas!" - un AAR français pour Hearts of Iron IV - Épisode 8

À partir de maintenant, nous allons nous enfoncer au cœur de l’Allemagne ! J’ai également été informé des premiers succès des opérations en Italie. Les tirailleurs algériens de la 7e armée sont entrés dans Florence ce matin, en pourchassant les restes de deux divisions italiennes à bout de forces. Les divisions légères mécanisées du général Catroux poursuivent leur avancée en direction de Bologne, et certaines de nos patrouilles arrivent en vue de Rome.

La suite au prochain épisode...

  • Cernunnos Testeur, Rédacteur
  • "Messieurs, c'est une plage privée! Je crois que nous dérangeons!" - Un officier britannique sur Sword Beach