Grand homme de l'Histoire : Ragnar Lodbrok

Maréchal de l'Empire
Thématique
Moyen-âge, Raids des Vikings
19 avril
2017

La quatrième saison de Vikings s'est achevée au mois de Février. La série emblématique de la chaîne Historia abordait principalement le personnage de Ragnar Lodbrok. Mais qui était-il vraiment ?

Entre réalité et fiction

Ragnar Lothbrok est une figure semi-légendaire, c'est-à-dire que son existence n'a pas été prouvée à 100% et que parmi ses actions, certaines relèvent du mythe. En effet, Lothbrok signifie « braies velues » en vieux norrois. Dans la Saga de Ragnarr aux Braies Velues ("Ragnars saga Loðbrókar"), une saga islandaise du XIIIème siècle, Ragnar hérita de ce nom après avoir vaincu deux serpents monstrueux à l'aide de braies velues recouvertes de poix.

Pour savoir si ce genre de personnage a pu exister, il est intéressant de connaître à quelle époque il aurait vécu. Actuellement, on situe son épopée durant le IXème siècle (voire fin VIIIème siècle) mais rien n'est sûr d'autant plus qu'il est toujours impossible de dater sa naissance et sa mort. D'où la remise en cause de certains historiens quant à son existence.

Lodbrok avec ses fils Hyngwar et Ubba. Miniature du XVème siècle.Lodbrok avec ses fils Hyngwar et Ubba. Miniature du XVème siècle.

Parmi les thèses, il y en a une qui semble probable. Ragnar serait en fait le regroupement d'autres personnes historiques. Une fois de plus, il est difficile de le prouver bien que certaines de leurs actions pourraient coller à celles de cette personnalité semi-légendaire.

Par exemple, nous savons que le roi Horik 1er de Danemark a mené d'importants raids en Frise avec des forces importantes ; ou encore qu'un guerrier dénommé Reginherus attaqua la ville de Paris durant le IXème siècle, dans les Annales de Saint-Bertin.

Toutefois, malgré les contradictions qui ont pu être évoquées dans certains ouvrages comme la Geste Danoise (recueil de plusieurs actions de différentes personnes sous une même entité : Ragnar), les faits historiques sont bien là. Ce chef de guerre légendaire aurait donc pillé les côtes normandes et assiégé les villes de Rouen et de Paris.

Ragnar est à associer avec sa première épouse Lagertha, une skjaldmö (une guerrière en vieux norrois). Elle aussi son existence n'est pas authentifiée. Tout comme Ragnar, elle pourrait être un amalgame de plusieurs guerrières. Connue grâce au Gesta Danorum, écrit au XIIème siècle par le moine historien Saxo Grammaticus. Il pourrait aussi s'agir de Thorgerd (Þorgerðr Hölgabrúðr), une déesse nordique qui serait venue en aide à Ragnar.

Ragnar aurait été à l'origine de la future "Grande Armée Vikings". Là encore aucune réelle preuve pour étayer l'organisation ou les effectifs de cette armée, ni même le leader supposé.

Ses actions ont notamment été reportées dans la Chronique anglo-saxonne. pour les actes historiques effectués en Angleterre et dans les Annales de Saint-Bertin pour la ville de Paris, mais il pourrait s'agir pour ce cas-là de Reginherus qui aurait été un noble à la solde du roi Horik 1er.

Une des particularités de Ragnar est qu'il pillait durant les jours saints chrétiens. Ainsi, il ne rencontrait aucune résistance. Les villageois et les moines avaient vite fait de lui faire une grande réputation de viking sanguinaire car il attaquait pendant des fêtes sacrées.

Une chose étrange semble persister. Bien qu'il soit difficile de prouver ou non l'existence de ce guerrier légendaire, il a eu des fils ayant réellement existé selon les sagas. Ces "Ragnarsson" ont d'ailleurs marqué leurs temps.

Ragnar jeté par les Anglo-Saxons dans la fosse aux serpents (représentation du xixe siècle).Ragnar jeté par les Anglo-Saxons dans la fosse aux serpents (représentation du XIXème siècle).

Par exemple, nous avons : Ivar le Désossé (Ivarr inn Beinlausi), Ubbe, Sigurd et Halfdan qui ont eu des destinées différentes mais qui ont laissé des traces. En effet, de 866 à 877, les Ragnarsson ont mené avec d'autres jarls (équivalent des comtes) « La Grande Armée » en Angleterre afin de punir le roi Aelle de la mort de leur père qui aurait été jeté dans une fosse à serpents. Toutefois, la véracité de ces faits est remise en cause.

Cette armée a pu au fil des années conquérir le royaume de Northumbrie, l'Est-Anglie et de Mercie avant de se séparer en plusieurs grands groupes et de subir des défaites par les armées d'Alfred le Grand du royaume de Wessex.

Il y a aussi un autre fils connu : Björn 1er aussi appelé Björn Côtes-de-Fer (Björn Járnsíða). Ce dernier s'est davantage dédié aux raids et aux expéditions en mer Méditerranée. Il a notamment atteint le large du Maroc, les îles Baléares et l'Italie. Il pilla en passant les villes de Narbonne et de Nîmes.

Ainsi, malgré les faits historiques, les fils et divers actions menées par lui ou d'autres, la légende de Ragnar Lothbrok est ancrée dans beaucoup de mémoires et n'est pas prête d'être oubliée.

Les Vikings, victimes des clichés

Représentation des Vikings datant du XIIème siècle : les Danois sur le point d’envahir l’Angleterre. Enluminure attribuée à « Maître Alexis ».Représentation des Vikings datant du XIIème siècle : les Danois sur le point d’envahir l’Angleterre. Enluminure attribuée à « Maître Alexis ».

La série « Vikings » exploite, dans le bon sens, l'histoire des Scandinaves. Toute fois, beaucoup de clichés existent autour de ces hommes qui sont souvent associés à des personnages sanguinaires, meurtriers et violents. Ces faits furent amplifiés par les moines qui écrivaient des témoignages de raids. Ils leur donnaient une image particulièrement violente.

Pourtant, les Vikings étaient des fermiers, des forgerons, des pêcheurs,... et n'étaient pas forcément de redoutables combattants. Ils avaient une stratégie qui consistait à attaquer des endroits dépourvus de défenses, de nuit ou pendant des jours saints.

Toutefois, les hommes du Nord possédaient un grand avantage : la navigation. Avant même d'être des guerriers effroyables, ils sont pour beaucoup des navigateurs et marchands de talent. En effet, ils avaient réussi à construire des navires solides, qui étaient capables de tenir en hautes mers et dotés d'une bonne manœuvrabilité.

Cela leur a permis de partir de la Scandinavie pour aller vers de nouvelles terres et notamment en mer Méditerranée, carrefour commercial primordial. Nous avons par exemple retrouvé des objets ayant été vendus ou donnés par des Scandinaves au niveau de Marseille et de Nice.

Ces témoignages de raids ont aussi été amplifiés par l'instabilité du royaume Franc. En effet, Charlemagne disposait d'un fort empire mais à sa mort celui-ci a été divisé et partagé entre ses fils. L’autorité suprême de l'Empereur ayant disparu, seigneurs et frères se querellèrent, laissant les restes de l'empire carolingien dans une instabilité qui permet à des peuples comme les Vikings de se faire une réputation en pillant des lieux avec peu de défenses.

Et dans les jeux vidéos ?

Pour ma part, je n'ai pas encore pu jouer à énormément de jeux portant sur ce peuple. Mais ces derniers temps, il y a une petite recrudescence de jeux sur cette période comme Expeditions : Viking, The Great Whale Road, War of the Vikings, Crusader Kings II : The Old Gods ou le DLC Viking Conquest de Mount & Blade : Warband.

Au delà des raids, des combats ou de la gestion de ses peuples, de plus en plus de jeux s'efforcent de s'intéresser aux éléments mythologiques et religieux des Scandinaves : Northgard, Wartile, Eitr, Valhalla Hills, Jotun, The Banner Saga, The Frostrune, et même God of War.

Une bonne chose en soi, car la transmission de leur histoire se faisait par voie orale, il est compliqué aujourd’hui d'avoir des sources fiables ou tout simplement des restes de leur passé. Les jeux donnent libre cours à l'imagination et la plupart sont relativement bien exploités ce qui permet une nouvelle approche de ces peuples.

Toutefois, pour certains jeux, les Vikings sont davantages utilisés comme machine de guerre : For Honor.

Le DLC Viking Conquest de Mount & Blade : WarbandLe DLC Viking Conquest de Mount & Blade : Warband

En conclusion

Les jeux et les séries ont parfois tendance à accorder trop d'importance aux clichés sur les « redoutables et sanguinaires Vikings » mais certaines productions sortent du lot et tentent d'y rétablir une sorte de vérité quant aux véritables rôles de ces hommes venus du Nord (comme la série Vikings de Michael Hirst).

Ragnar restera - peut-être - un personnage semi-légendaire difficile à cerner, mais les travaux des historiens ont permis d'en savoir plus sur le monde des Vikings, leur manière de vivre, de travailler, de marchander, d'explorer... Il n'y a plus qu'à espérer que les clichés disparaissent petit-à-petit et qu'ils laissent place à la réalité !

  • HammerHammer Le petit Napoléon, Chroniqueur, Historien, Youtubeur
  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Alexandre III le Grand
  • "Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas." Napoléon Bonaparte