Visite de l'Exposition "Vimy 1917, La guerre souterraine des Canadiens"

Vaudec
8 septembre
2017

2017 marque le centenaire de la Bataille de Vimy, célèbre affrontement de la Grande Guerre.

Le 9 avril 1917 à 4h, près de 15 000 canadiens  se préparent à monter à l’assaut sur la cote 145. À 5h30, un déluge d’artillerie, appuyé par des explosions de mines, répand la mort et la confusion dans les lignes allemandes.

Surpris par l’offensive, les soldats allemands n’ont pas le temps de sortir de leurs abris pour gagner leurs postes de combats avant que les Canadiens ne soient sur eux avec leurs baïonnettes. La première ligne allemande tombe rapidement, la seconde offre plus de résistance mais cède également. Moins d’une heure après l’offensive, les canadiens ont déjà progressé de 750m. Le sommet de la crête tombe en fin de soirée.

Les Canadiens remportent une grande victoire mais au prix de 3 598 morts et plus de 7 000 blessés. Côté allemand, le bilan est bien plus flou puisqu’on estime que 95% des corps des soldats allemands tombés durant la bataille reposent encore dans la terre de Vimy, mais on l’évalue à environ 20 000 pertes.

En plus d’être une victoire stratégique et un modèle de préparation, avec la mise en place d’un feu roulant (bombardement d’artillerie précédant l’avancée de l’infanterie de 100m et suivant l’attaque), la Bataille de Vimy est un élément fondateur de la jeune nation canadienne.

En effet, indépendant que depuis 50 ans, le pays se lance dans son premier conflit majeur parmi les troupes de l’Empire Britannique. Longtemps dirigées par un commandement anglais, à Vimy les troupes canadiennes le sont par un état major canadien mené par Julian Byng.

Visite de l'Exposition "Vimy 1917, La guerre souterraine des Canadiens"  La Bataille des Ardennes : Visite au Bastogne War Museum

L’exposition "Vimy 1917, la guerre souterraine des Canadiens" rend hommage à ce jeune pays et à ses soldats qui sont venus se battre sur notre territoire et, pour beaucoup d’entre eux, y trouver le mort, bien loin de leur terre natale.

L’exposition met en lumière un aspect de la Grande Guerre peu connu du public, la guerre souterraine qu’ont livrée les soldats, réfugiés dans les entrailles de la terre pour se protéger de la pluie mortelle délivrée par l’artillerie.

Visite de l'Exposition "Vimy 1917, La guerre souterraine des Canadiens"

Les canadiens ont marqué leur passage dans le conflit, au sens propre, par des graffitis et des sculptures tracés dans les parois de craie des cavités souterraines de l’Artois et de la Picardie, où ils séjournaient avant de monter tutoyer la mort ou pendant les périodes de repos à l’arrière du front.

Après une présentation rapide des étapes de l’implication du Canada dans la guerre et des pertes que le pays a subies, l’exposition décrit les conditions et lieux de vie des hommes ainsi que leurs liens noués avec la population civile.

Vient ensuite le plus gros de l’exposition avec la présentation des traces, inscriptions, sculptures et autres graffitis laissés par les soldats sur les murs des granges ou dans les abris souterrains où ils vivaient. Les vestiges sont cartographiés et leur technique de réalisation ainsi que leurs contenus sont décrits.

Deux sites majeurs sont particulièrement mis en avant, grâce à la réalisation de campagnes de prise de vue photographique HD et de modélisation 3D : les souterrains de Maison-Blanche à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) et de Bouzincourt (Somme).

Cette exposition nous permet de suivre le parcours de ces jeunes canadiens depuis leur domicile au Canada jusqu’à leur lieu de mort en France.

Visite de l'Exposition "Vimy 1917, La guerre souterraine des Canadiens"

Cette exposition gratuite a lieu au musée Lens 14-18, situé à Souchez. Attention, il s’agit d’une exposition temporaire qui se termine le 12 novembre 2017. Pour plus d’informations : lens14-18.com.

Le musée Lens 14-18 présente également une très belle exposition permanente sur la Grande Guerre dans le Nord-Pas-de-Calais, de la bataille du Cateau et du siège de Maubeuge jusqu’à la libération et la reconstruction, en passant par les batailles de Flandres et d’Artois.

Souchez est situé entre les crêtes de Vimy et de Notre Dame de Lorette, les lieux de mémoire ne manquent donc pas dans cette région marquée par les violents affrontements de la Première Guerre mondiale dont les nombreux cimetières militaires sont les témoins.

  • Vaudec Rédacteur, Chroniqueur, Historien
  • "Le sang d'une nation pour l'honneur d'un seul homme." Oliver Peru
  • "Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable." Joseph Staline