Carnets de route : Une journée à Verdun

Thématique
16 janvier
2018

Pour certains, les vacances riment avec ski, camping ou plage. Pour moi, c’est une occasion de bouger et d’aller visiter certains lieux et musées. J’ai notamment pu, dernièrement, aller à Verdun.

Il est compliqué de parler de rêve, tellement l’histoire de cet endroit est lourde. Mais en tous les cas, c’est un lieu que je voulais découvrir depuis des années. Je vous propose donc un compte rendu de ma journée là bas ; je sais c’est court. Je vous livre mes impressions sur tous les lieux visités.

Allez, je vous emmène en excursion...

Les villages détruits

La première chose à voir lorsqu’on arrive est sûrement un village détruit.

Bon nombre d’entre eux seront pilonnés et jamais reconstruits. Aujourd’hui, seules les ruines de ces lieux se dressent, derniers témoins d’une vie paisible passée. Pour ma part, c’est le village d’Haumont que j’ai « arpenté ».

Carnets de route : Une journée à Verdun

Pour y accéder, il faut grimper une petite route au milieu des bois. De chaque coté, le sol garde encore les stigmates de la violence des bombardements. Une fois arrivé à l’entrée du village, vous laissez la voiture pour déambuler au milieu des quelques murs encore debout.

Un plan du village vous permet d’imaginer, un peu, à quoi il ressemblait. Quelques photos sont aussi là pour aider. Entre les ruines, des portraits vous accueillent ; ce sont ceux des anciens habitants, à l’emplacement même de leur maison.

La seule construction présente est une chapelle. Lieu de recueillement construit après guerre, elle accueille une messe à l’occasion des commémorations.

L’ambiance qui émane de cet endroit est terrible. Elle vous marque. Vous n’avez pas encore vu un des lieux symboliques que vous êtes déjà plongés dans le vécu et l’horreur de l’Histoire.

Faire Verdun sans voir au moins un village, c’est rater quelque chose. C’est probablement l’une des visites qui m’a le plus marqué au cours de cette journée.

Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun

La Tranchée des Baïonnettes

Encore tout imprégné par l’ambiance de ce village détruit, je me suis dirigé vers « le champ de bataille », désignation du lieu où quasiment tout ce qui est à visiter est concentré. Le site est extrêmement bien signalisé. Il est très facile de se rendre d’un lieu à un autre.

Le premier site célèbre est la Tranchée des Baïonnettes. Alors j’entends déjà les critiques : « ce n’est plus ce que c’était », « on ne voit plus rien maintenant », « c’est sans intérêt aujourd’hui ». N’ayant jamais vu le lieu avant mais ayant entendu ces remarques plusieurs fois, je pense qu’elles doivent être vraies. Cependant, ça reste un site célèbre à ne pas manquer.

Le lieu est un mémorial. Un bâtiment a été construit là où les soldats ont été retrouvés. Des croix en bois, marquées de l’inscription « Soldat français inconnu », remplacent les baïonnettes.

Si le site ne vous marque pas autant que d’autres lieux, il est à coté du reste, très facile d’accès (le long de la route avec un parking juste devant) et c’est gratuit.

Y faire un passage ne pose aucun problème et il serait dommage de ne pas s’y arrêter.

Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun

L’Ossuaire de Douaumont

Autre lieu célèbre : l’Ossuaire. C’est l’une des illustrations les plus flagrantes de l’horreur de la bataille.

Il est difficile de décrire quel sentiment prédomine à cet endroit. On est partagés, d’un coté, entre la magnificence du monument, ce grand phare blanc dominant le champ de bataille, et, de l’autre coté, par l’émotion de voir ces milliers de tombes et plaques des régiments accrochées dans le bâtiment.

C’est un lieu à ne pas manquer. Des monuments sont également érigés juste à coté pour les soldats juifs et musulmans tombés au cours de la bataille.

Une boutique se trouve dans le bâtiment, endroit idéal pour acheter un, ou plusieurs, souvenirs.

Vous pouvez également monter en haut du phare si vous le souhaitez. Des tickets sont en vente pour visionner un film et accéder dans la tour. J’ai préféré prioriser d’autres sites de par le timing serré.

Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun

Les Forts de Douaumont et de Vaux

Les Forts de Douamont et de Vaux représentent les plus grands symboles de la bataille de Verdun. Ils sont dans tous les livres d’histoire. C’étaient les lieux que je voulais voir absolument et... ce fut ceux qui m’ont le plus déçu !

Carnets de route : Une journée à Verdun

Les Forts de Douamont et de Vaux sont des illustrations typiques de l’absence de gestion de lieux historiques. La visite des Forts se résume à se balader, pendant 45 minutes dans un lieu « dépouillé » avec un audio-guide qui n’apporte rien à ceux qui connaissent l’Histoire ! Vous passez d’une salle vide à une autre qui l’est tout autant.

À Douaumont, seule la tourelle de 155 est intéressante à voir. À Vaux, arrivé dans la première salle, j’ai vu le canon de 12 culasse exposé, je me suis dit : « ah il doit être intéressant celui là » mais, passé la porte… même chose que son voisin.

Je suis assez sévère mais c’est justement parce qu’il est rageant de voir à quel point ces sites remarquables ne sont pas suffisamment mis en avant.

Pour la petite histoire, je suis bénévole dans des associations qui se chargent de la sauvegarde de fortifications avec une volonté farouche de réhabiliter ces lieux chargés d’Histoire et je trouve regrettable que ces sites au nom mémorable ne soient pas davantage valorisés pour restituer toute la grandeur de leur valeur et de leur portée historiques.

Pour finir sur une bonne note, les visites ne sont pas chères et vous pourrez avoir la satisfaction d’avoir vu ces lieux mythiques.

Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun

Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun

Le Mémorial de Verdun

Le Mémorial de Verdun est le GROS musée du site. C’est l’endroit où toute l’histoire de la bataille est racontée. C’est un très beau musée avec une collection impressionnante.

Pour ceux qui ne connaissent pas la bataille, ou ne sont pas des experts du sujet, c’est un lieu à faire afin de découvrir son déroulement. Pour les initiés, ce n’est pas un endroit incontournable.

En effet, c’est un musée qui reste relativement classique dans sa conception, bien que de grande qualité et avec une superbe collection.

Le prix n’est pas modique et il est conseillé d’y aller suffisamment tôt car la visite est relativement longue et, à partir de 17h20, le personnel vient vous presser poliment en disant qu’il finit à 18h...

Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun

Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun

Le Bois des Caures

Enfin, est-il possible de visiter Verdun sans passer là où tout a commencé : le Bois des Caures ?

Que dire de ce lieu ? C’est aussi un endroit à voir absolument. Donc avant de repartir, j’ai fait un dernier petit crochet afin de rendre hommage aux hommes du Colonel Driant.

L’ambiance qui découle de ce lieu est indescriptible, presque surnaturelle ! Le sol garde encore les stigmates des bombardements effroyables qu’ont subis les chasseurs.

Un monument, le long de la route, marque la tombe du Colonel Driant. Elle est entourée d’une dizaine de tombes de chasseurs inconnus.

Vous pouvez rentrer dans le bois pour aller voir l’endroit supposé où Driant est tombé ainsi que l’emplacement de sa tombe provisoire. L’atmosphère est lourde. Je n’avais jamais entendu un bois aussi silencieux à croire que même la nature rend hommage aux valeureux chasseurs.

C’est sans aucun doute le lieu qui m’a le plus marqué. À voir absolument, mais je vous préviens que vous risquez d’être pris par l’émotion.

Pour avoir plus d’informations sur cette bataille, je vous conseille cet excellent article que nous avons publié sur HistoriaGames : histogames.com/.../batailles/bois-des-caures.php

Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun  Carnets de route : Une journée à Verdun

Une journée de visite, c’est bien trop court pour voir tout ce qui est intéressant, et pourtant je n’ai pas chômé !

Si j’avais eu plus de temps, j’aurais aimé aller à la Citadelle de Verdun, l’Ouvrage de la Falouse ou tout simplement je me serais baladé sur le champ de bataille. En plus des lieux célèbres, il y a beaucoup de témoins des combats facilement accessibles : restes de tranchées, abris en partie détruits, monuments, ruines d’ouvrages anéantis par les bombardements. Bref ce ne sont pas les choses qui manquent.

Pour conclure cette journée d’évasion que dire ? Verdun est un site à visiter absolument pour tout amateur d’Histoire. Certains lieux valent vraiment le coup, d’autres sont plus décevants. Mais ce qui est sûr, c’est que vous serez forcément marqués par plusieurs endroits, témoins pesants d’une époque horrible à laquelle le devoir de mémoire ne sera jamais suffisant pour rendre hommage à tous ces malheureux tombés trop tôt... et pourquoi ?

  • Vaudec Rédacteur, Chroniqueur, Historien
  • "Le sang d'une nation pour l'honneur d'un seul homme." Oliver Peru
  • "Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable." Joseph Staline