Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 7

Thématique
10 octobre
2018

L’After Action Report (AAR) consiste à relater de manière plus ou moins ludique ou/et romancée une partie de jeu vidéo, généralement du point de vue du joueur. Il s’agit la plupart du temps de jeux de stratégies, qui s’adaptent le mieux à ce concept.

Celui qui va suivre va raconter en dix épisodes une partie de Total War : Attila à la tête du peuple franc, joué sans mods. Cette faction offre un défi de niveau « difficile ».

Liste des épisodes

Épisode 1 | Épisode 2 | Épisode 3 | Épisode 4 | Épisode 5 | Épisode 6 | Épisode 7 | Épisode 8 |

427 ap. J-.C.

Lorsque je reprends connaissance, je suis étendu sur un lit de fourrures, dans la maison longue royale d’Eildon. Mes proches m’entourent, ils m’apprennent que je suis convalescent.

J’ai échappé de peu à la mort : je ne m’en suis pas aperçu dans le tumulte de la bataille, mais nos forces se sont retrouvées submergées et ont dû reculer, puis s’enfuir. J’allais moi-même être cerné lorsqu’un cavalier de ma garde rapprochée a décapité le guerrier picte qui venait de m’assommer, avant de me prendre en croupe et de m’emmener loin du champ de bataille.

Cela signifie... que nous avons été vaincus ? Oui, me dit-on, la mine grave. De peu, mais vaincus tout de même, et le valeureux Chugus a été tué avec ses guerriers. Je pleure en apprenant la nouvelle : il a trouvé une mort valeureuse, mais il est mort en pleine jeunesse. Quel puissant général il aurait été pour notre peuple... c’est une perte bien amère.

Qu’en est-il de la situation ? J’ai été ramené à la forteresse avec les restes de nos armées. La guerre n’est pas perdue toutefois : en fait, la bataille a été si meurtrière que les Pictes ont refusé de mettre le siège devant Eildon.

Si nos pertes ont été très lourdes ; les leurs sont encore plus grandes : plus de quatre mille de leurs guerriers ont été tués. Ils ne se relèveront pas de pertes pareilles ! De fait, Thibert, le général à la tête de l’armée de secours accourue du sud de la Bretagne, a tôt fait de leur tomber sur le râble avec des troupes fraîches et de les disperser.

Au printemps suivant, nous nous remettons en marche. Nous n’avons aucun mal à mettre le siège devant Tuesis, la dernière cité ennemie de Bretagne. Nous la prenons et la pillons sans pitié ! Nos ennemis se soumettent et des milliers de ces misérables implorent la pitié de nos guerriers à genoux. Il ne reste que quelques poignées d’irréductibles qui prennent la fuite, sans savoir où aller. Ils sont réduits à une vie d’errance et de piraterie sur les côtes glacées.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 7Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 7

Cette longue et pénible guerre est achevée ; je rentre en Gaule. Je laisse Britannia sous la gouvernance de Giltbert et Arnifrid, des nobles compétents. Ils seront chargés d’exterminer les dernières velléités de résistance, d’obtenir la soumission des Eblani et d’administrer ces nouveaux territoires. Je rentre sur le continent à la tête du gros des armées. Je n’ai pas oublié que mon frère Faramund avait un rêve.

Quelques temps s’écoulent et à nouveau, je me pose la question : qu’avons-nous pu faire pour offenser les dieux à ce point ? Wotan, père des Cieux, comment ait-je pu te mécontenter ?

Les malheurs s’abattent sur notre peuple. Après autant de guerres, nous pensions pouvoir profiter d’une paix chèrement acquise, mais ce sont les esprits de la nature eux-mêmes qui semblent maintenant se tourner contre nous !


Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 7

Les températures descendent de plus en plus bas. Les hivers sont plus longs, plus glacés, les pluies se font torrentielles. Les graines ont du mal à pousser dans nos champs, et les récoltes sont chaque année plus mauvaises ! Et les chasses ne peuvent à elles seules subvenir aux besoins de milliers des nôtres.

Je reçois sous les murs de Durocortum un trop grand nombre de familles de paysans ruinés qui supplient pour qu’on leur fasse l’aumône de quelques pains pour leurs enfants affamés. En Bretagne, la situation est pire encore, car son climat est plus froid que celui du continent. Giltbert et Arnifrid craignent des soulèvements. Les populations locales se remettent à peine de la longue guerre contre les Pictes et les Calédoniens ; si les famines ravagent en plus le pays, c’est une catastrophe qui s’annonce. Nous devons mettre de plus en plus de terres en culture pour arriver à produire suffisamment de grains, et compter sur les mers en multipliant les embarcations de pêcheurs.

Mais ça ne suffira pas. Même le commerce ne parvient pas à éviter la famine. Il n’y a qu’une solution : il faut aller plus loin vers le sud. Attaquer la Gaule ! Pour pouvoir mettre la main sur ses terres si fertiles où le blé et le froment poussent en abondance.

Allons à la guerre, puisqu’il le faut ! Les Saxons l’ont déjà compris, eux. Ils nous sont loyaux, et ont déjà entrepris de conquérir des terres en Hispanie. Depuis plusieurs printemps, une bande de leurs chefs de guerre s’y taille un petit royaume. Pour nous, la prochaine cible, c’est la Gaule.

À la fin de l’été 433, j’ai apprêté un plan d’action : je mènerai ma propre armée de vétérans endurcis à l’assaut d’Augusta Treverorum, tandis que l’ost de Thibert Ier descendra vers le sud, avec la mission d’assiéger et de prendre la cité de Burdigala. Ensuite, nous descendrons la vallée du Rhône, vers Lugdunum.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 7  Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 7

Que les dieux nous viennent en aide ! S’il faut implorer leur secours avant le terrible hiver et le retour de la famine, du froid et des loups, c’est maintenant où jamais.

Le saviez-vous ?

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 7

Grégoire de Tours, né en Gaule en 538 et mort à Tours en 594, devint évêque d’un des plus importants évêchés du pays, celui de Caesarodunum. Il nous est plus particulièrement connu grâce au précieux manuscrit qu’il rédigea, l’Histoire des Francs, ou De Historia Francorum en version originale ; dans lequel il consigna par écrit l’histoire du peuple franc et de ses rois.

  • Cernunnos Testeur, Rédacteur
  • "Messieurs, c'est une plage privée! Je crois que nous dérangeons!" - Un officier britannique sur Sword Beach