Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 3

Thématique
12 septembre
2018

L’After Action Report (AAR) consiste à relater de manière plus ou moins ludique ou/et romancée une partie de jeu vidéo, généralement du point de vue du joueur. Il s’agit la plupart du temps de jeux de stratégies, qui s’adaptent le mieux à ce concept.

Celui qui va suivre va raconter en dix épisodes une partie de Total War : Attila à la tête du peuple franc, joué sans mods. Cette faction offre un défi de niveau « difficile ».

Liste des épisodes

Épisode 1 | Épisode 2 | Épisode 3 | Épisode 4 |

Printemps 408 ap. J-.C.

Aujourd’hui, je vais à nouveau livrer bataille. Moi et mes guerriers sommes rassemblés sur cette plaine du nord de la Gaule.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 3

Nous avons travaillé d’arrache-pied, ces dernières années, pour établir notre domination sur le nord de la Gaule. Le vieil empire des romains s’écroule ; et leur autorité ne se fait plus sentir sur ces terres, en aucune manière. Nous avons jeté à bas les idoles de leur dieu chrétien, et défait leur administration, et leurs règles !

J’ai ordonné que nous reconstruisions la cité de Colonia Agripinna, ainsi que celle de Turonum, qui a été incendiée il y a de cela plusieurs hivers lorsque les Romains ont commencé à s’entredéchirer. J’ai également veillé à maintenir d’excellentes relations avec nos peuples frères de Bretagne : dorénavant, nous commerçons activement avec les Jutes, les Danois, les Pictes, les Calédoniens, les Eblanis.

Mais malgré ces apparences, rien n’est sûr dans ce monde. L’effondrement de l’empire de nos ennemis s’est fait dans un chaos total, qui entraîne de nombreuses rébellions régulières. Beaucoup de chefs de bande écument le pays, pillent et rançonnent dans le sillage des hordes des tribus germaniques qui déferlent vers le sud-ouest. Beaucoup de terres sont ruinées, incendiées, ravagées par les épidémies ! Et plus que tout, d’autres seigneurs de guerre tentent leur chance. Même parmi notre peuple… j’ai dû punir sévèrement toutes les tentatives de rébellions, et exterminer tous ceux qui pensaient échapper à mon autorité.

Ce matin, après un long hiver, nous affrontons les séparatistes de Thancmar. Nous ne sommes pas arrivés à temps pour empêcher ces porcs de s’attaquer à la nouvelle-colonia agripina. Mais, alourdis par leur train de bagage et leurs blessés, nous les avons rattrapés. Ils se sont enfin décidés à affronter les conséquences !

Ils comprendront avant la tombée de la nuit quel prix sanctionne la rébellion. Je mène 3000 guerriers au combat. Grâce à nos efforts, nous avons pu confier à chaque combattant une cotte de maille solide et un entraînement convenable. Nous avons rassemblé des cavaliers à notre solde, et j’ai veillé à emporter avec nous des catapultes, prises aux romains !

Le temps est sec, le ciel se dégage. C’est un beau jour, pour une bataille. Au loin, nous distinguons l’ennemi sur la plaine, et la forêt de leurs lances pointées vers le ciel.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 3

Après un hymne adressé à Wotan et la harangue de mes hommes, nous marchons sur l’ennemi. La lourde ligne de nos guerriers va percuter l’ennemi et fixer la masse de ses soldats.

Derrière nous, marchent les archers et les catapultes, qui vont faire pleuvoir la mort sur ces lâches.

Sur les flancs de mon armée, j’ai disposés plusieurs bandes de lanciers qui se chargeront de nous couvrir, en particulier contre les charges de cavaliers.

Les nôtres, d’ailleurs, ont reçu l’ordre de contourner l’armée ennemie et de massacrer sans pitié tous les fuyards et les tirailleurs qu’ils trouveront sur leur chemin.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 3

Quand vient enfin le moment fatidique de la charge et du choc frontal ! Jamais je ne me lasserai de cette sensation incomparable. Nous hurlons comme le tonnerre, comme si Wotan en personne nous possédait ! Tous me suivent l’épée brandie, et en quelques secondes, il n’y a plus que du bruit et du sang versé.

Plongés dans la fureur du combat, nous combattons d’arrache-pied, tranchons les membres, fendons les crânes ! Ces chiens se défendent avec l’énergie du désespoir. J’ai eu le temps d’apercevoir nos guerriers armés de lances qui recevaient l’arme au poing la charge des cavaliers de ces traîtres.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 3

Quelques minutes de combat furieux suffisent à entraîner le doute dans les rangs de l’ennemi. Ce doute se transforme en peur, la peur se mue en panique ! Ils refluent bientôt et s’enfuient à toutes jambes. Nous les abattons dans leur course éperdue à coups de francisque et de flèches.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 3

Alors que la cause est acquise, une troupe se remet en ordre de bataille, presque seule au milieu du désastre ! Ma parole, mais c’est ce chien de Thancmar et sa garde rapprochée ! Eh bien, s’il veut trouver une mort de guerrier, je vais me faire un plaisir de la lui donner ! C’est l’hallali.

Quelques instants plus tard, les derniers implorent pitié. Je n’en aurai aucune. Quel chef serais-je dans un monde si brutal, si je pardonnais aussi facilement la rébellion ? J’ordonne qu’ils soient tous exterminés, sans pitié. Ce soir, nous fêtons notre victoire avant de rentrer chargés de butin, à Colonia Agrippina.

Durant l’année suivante, je m’emploie à pacifier les provinces de nos terres, et à stimuler notre économie. Mais, on m’apprend un jour que les Saxons sont en proie à des luttes internes... et leur nouveau chef a renié notre pacte de non-agression ! Ils ont pillé et occupé Burdigala, au sud. Ils guerroient contre les Gaulois, qui se sont émancipés de l’autorité de Rome. Nous allons surveiller tout cela de près... car nos conquêtes ne font que commencer !

Le saviez-vous ?

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 3

La hache dite « francisque » est une arme emblématique du bas-empire, restée célèbre pour l’utilisation intensive qu’en ont fait les Francs. Il ne s’agissait pas d’une arme de corps-a-corps mais d’une arme de lancer, pesant environ un kilo et maniée par des hommes entraînés à son maniement. La lame de l’arme était volontairement agrandie et courbée, afin que son poids accru donne meilleur effet à l’impact. Les fouilles archéologiques nous permettent de savoir qu’elle était néanmoins utilisée en particulier par les guerriers les plus riches : ce n’était donc pas l’arme du guerrier franc traditionnel, qui préférait plutôt le javelot.

  • Cernunnos Testeur, Rédacteur
  • "Messieurs, c'est une plage privée! Je crois que nous dérangeons!" - Un officier britannique sur Sword Beach