Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 2

Thématique
6 septembre
2018

L’After Action Report (AAR) consiste à relater de manière plus ou moins ludique ou/et romancée une partie de jeu vidéo, généralement du point de vue du joueur. Il s’agit la plupart du temps de jeux de stratégies, qui s’adaptent le mieux à ce concept.

Celui qui va suivre va raconter en dix épisodes une partie de Total War : Attila à la tête du peuple franc, joué sans mods. Cette faction offre un défi de niveau « difficile ».

Liste des épisodes

Épisode 1 | Épisode 2 | Épisode 3 | Épisode 4 |

396 ap. J-.C.

Les Saxons, ces misérables voleurs et menteurs, ont traversé nos terres sans nos permissions ! Après avoir campé tout l’hiver le long du Rhin, ils ont traversé le fleuve dès les premiers dégels du printemps. Nous autres avons observé la bataille de loin, depuis notre camp fortifié. Les Saxons ont facilement franchi les maigres défenses des Romains, écrasé toute résistance et mis la ville à sac toute la journée suivante. Alors que je médite en observant la fumée des incendies qui s’élève de la ville, Génobaud vient à ma rencontre.

« Pourquoi n’avons-nous pas franchi le Rhenum les premiers ? »

Je lui réponds que Colonia Agrippina n’était que la porte d’entrée de l’Empire. Nous n’aurions aucunement pu nous en contenter : si nous voulons conquérir un royaume franc, il va falloir aller loin, beaucoup plus loin que cela. Et je préfère économiser la vie de mes guerriers, car de nombreux combats seront à mener. Si les Saxons veulent se contenter de mordre la patte du cerf, grand bien leur fasse !

Le lendemain, j’ordonne le départ. Notre grande armée traverse à son tour le fleuve avec armes, matériels et chariots. Nous contournons la ville que les Saxons sont occupés à raser : pour nous, la seule direction, c’est le sud-ouest. Vers les terres riches et chaudes des gallo-romains.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 2

Quelques semaines plus tard, nous voici devant les murs de Durocortorum ! C’est ici que va commencer notre conquête. C’est une ville riche, et voisine d’une cité portuaire qui nous permettrait de commercer avec Britannia : Rotomagus ! Génobaud se chargera de prendre cette dernière. Mais pour l’heure, nous allons livrer bataille ici !

D’après mes espions, les Romains n’ont que quelques centaines d’hommes démoralisés pour défendre la ville.

Lorsque nous nous élançons, notre clameur fait s’envoler tous les oiseaux perchés dans les arbres environnants ! Et l’ennemi tremble à notre vue. Pas de quartier ! La garnison romaine manœuvre comme elle le peut, mais nous les débordons de tout côté. En moins d’une heure de combats, nous sommes sur la colline, et plantons en terre nos étendards. Durocortorum est nôtre !

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 2  Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 2

Le surlendemain, un messager essoufflé arrive en ville et nous informe que ce bon Génobaud a soumis Rotomagus. Nous festoyons pour fêter cette réussite ! Notre peuple a entamé sa marche vers l’avenir. Buvons à la gloire des dieux, car il nous faudra leur aide pour conserver ce que nous avons chèrement acquis et agrandir le futur royaume franc.

Durant les mois qui viennent, j’emploie toute mon énergie à l’établissement de notre peuple sur nos terres. Nous répartissons notre peuple de notre mieux en leur attribuant les terres les plus fertiles, et nous entamons la construction de nouvelles fermes. Les gallo-romains nous sont hostiles, mais nous n’avons que faire de leur opinion. Vae victis, eux-mêmes devraient le savoir mieux que tout autre ! Je passe également plusieurs accords commerciaux avec nos anciens voisins du nord.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 2

Nous sommes en possession d’un port, cela nous permet d’accueillir des marchands venus de la grande mer !

Malheureusement, à l’arrivée de l’hiver, un messager porteur de tristes nouvelles se présente dans ma maison longue. Il m’annonce que notre vieille cité de Flevum a été attaquée soudainement par une armada de navires venus de Britannia. Ces chiens de Bretons ont mis à sac notre ville, et décapité mon frère Théodomir ! Les habitants ont dû fuir la ville et n’ont pas pu rentrer avant que les bateaux chargés de butin s’en retournent sur la mer.

Nova Regnum - AAR sur Total War : Attila - épisode 2

Je tremble de rage ! Ces lâches se sont jetés sur une ville désarmée et inoffensive. Ils paieront cher pour cet affront ! Emelrich a immédiatement mis les voiles avec ses navires pour attaquer Camulodunon. Nous coulons tous leurs navires et passons par le fil de l’épée chaque être vivant que nous y trouvons. Les pillards vont avoir une surprise désagréable quand ils rentreront au port avec le butin qu’ils nous ont volé ! Je suis sûr que les romains les ont soudoyés pour nous attaquer.

Emelrich fait montre d’une grande valeur au combat. Il organise quelques temps plus tard le blocus autour de Camulodunon et débarque sur les terres des Bretons. Il les soumet et leur impose un tribut régulier, avant de rentrer victorieux ! Ils sont maintenant nos jouets.

Le saviez-vous ?

À Juvincourt-et-Damary, dans l’Aisne, un village franc des VI-VIIème siècles après J.-C. a été entièrement reconstitué avec les matériaux et technique d’époque, comprenant des greniers sur poteaux, une ferme, un puits et des habitations, d’après les résultats de la fouille du site archéologique locale, où se situait ce village à la période mérovingienne.

  • Cernunnos Testeur, Rédacteur
  • "Messieurs, c'est une plage privée! Je crois que nous dérangeons!" - Un officier britannique sur Sword Beach