Monuments Men

iamananimal
24 mars
2014
Info sur le film
Titre originalMonuments Men
Duré 118 minutes
GenreGuerre
RéalisateurGeorge Clooney
Sortie12 mars 2014
Partager

Ce début d'année 2014 a vu arriver au cinéma une flopée de films hollywoodiens inspirés de faits réels : 12 Years A SlaveSaving Mr. BanksAmerican HustlePompéiLovelaceDalla Buyers Club, etc. Momuments Men fait partie de ceux-là, relatant l'histoire d'une vraie brigade créée par le général Eisenhower afin de récupérer les cinq millions d'objets artistiques dérobés par les Nazis et les restituer à leurs propriétaires légitimes.

Synopsis

Monuments Men retrace l'histoire vraie de la plus grande chasse au trésor de tous les temps. Une unité très spéciale de l'armée américaine durant la Seconde Guerre Mondiale est chargée, par le président Roosevelt, d'aller en Allemagne, pour rechercher des œuvres d'art volées par les Nazis, afin de les restituer ensuite à leurs propriétaires légitimes.

C'est une mission à haut risque, puisque les œuvres d'art sont alors prises au piège derrière les lignes ennemies et l'armée allemande, face à la défaite imminente du Reich, a l'ordre de tout détruire. Comment ces sept « Monuments Men », tous directeurs de musée ou historiens d'art, bien plus familiers avec un Michel-Ange qu'avec une arme, peuvent-ils espérer réussir ?

1944

L'équipe des « Monuments Men » était composée de sept hommes britanniques et américains envoyés au cœur du conflit de la Seconde Guerre mondiale, en 1944, dans le but de sauver le patrimoine culturel. Architectes, artistes, conservateurs de musée, historiens d'art, ces hommes se sont lancés dans une chasse aux trésors à travers la France occupée, la Belgique et l'Allemagne.

Loin d'être des soldats mais passionnés d'art, ils se sont jetés à corps et à cri dans leur mission, n'hésitant pas à risquer leur vie en s'infiltrant en plein territoire ennemi, malgré leurs infimes chances de parvenir à accomplir leur tâche. Fût ainsi mise en place une véritable course contre la montre dans la protection et la défense des plus précieux trésors artistiques de l'humanité.

2014

Soyons de suite franc : il est difficile de croire que George Clooney, notamment réalisateur des très bons Good Night and Good Luck et Confessions of a Dangerous Mind, soit à l'origine de ce Monuments Men. Grosse déception cinématographique de ce début d'année, le film ne possède aucune identité, Clooney se contentant de filmer paresseusement cette escouade d'hommes risquant leur vie comme si l'on suivait une bande de potes dans un road trip movieimpersonnel.

La guerre n'étant finalement pas au cœur du sujet, le réalisateur a choisi de la placer en arrière-plan sans qu'elle n'apporte une ambiance, une tension tout au long du film. Sorte de Ocean's Eleven dans le monde des Bisounours, Monuments Men s'avère ainsi extrêmement superficiel. Il évoque davantage les films d'action des années 80 que les péplums américains : les scènes sont relativement vides, le ton léger, les dialogues plats, la mise en scène molle et peu subtile. Au final, Clooney a choisi une approche trop romancée des faits réels, délaissant l'aspect historique et se perdant ainsi dans une narration brouillonne au ton beaucoup trop léger par rapport au sujet traité.

Sans grande ambition, le film ne se veut donc qu'une succession de plans sans grande saveur, mais où toutefois le casting quatre étoiles est à sauver. George Clooney, Matt Damon, Bill Murray, John Goodman, Cate Blanchett et Jean Dujardin (entre autres) sont fidèles à eux-mêmes. Sans être exceptionnels, du au scénario fade et peu audacieux, ils demeurent tout de même agréables à voir à l'écran et permettent de tenir durant les deux heures que comprendMonuments Men. Car il faut bien avouer que sans eux, le film n'aurait hélas plus beaucoup d'intérêt.

2084

La troisième guerre mondiale s'amorce, voyant la Russie entrer en guerre contre l'Amérique du Nord. Fatiguée de voir depuis près de deux siècles la façon dont sont caricaturés les Russes dans les films hollywoodiens et les jeux vidéo, la Russie envahit les Etats-Unis et y vole cinq millions d'œuvres cinématographiques. Parmi les productions de Clooney, Monuments Men, clairement, n'en fera pas partie...

  • iamananimal Contributeur
  • « Si mon père, qui est mort avant quarante ans, eût vécu, il eût été nommé député de la noblesse de Corse à l’Assemblée constituante. Dans tous les cas quelles qu’eussent été mes opinions personnelles, j’aurais suivi sa trace, et voilà ma carrière entièrement dérangée et perdue. » – Napoléon Bonaparte